Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daniel Broche
Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

Clics claque

Daniel Broche #CPC, #e-commerce: généralités, #e-marketing

Tout e-commerçant qui utilise un tant soit peu les programmes publicitaires au clic (CPC), a déjà eu la désagréable surprise de découvrir en fin de mois une facture bien supérieure à ce qu'il attendait.

Soit ça l'effraye et il part en courant, soit il cherche à comprendre et améliorer ses mesures.
Nous avons déployé plusieurs outils depuis le démarrage de Discounteo (internes et externes) mais, ces derniers temps, c'est Google analytics qui a ma préférence.

Bien configuré, il permet de triturer les données dans de nombreuses directions et en plus il est consultable sur mon HTC Magic de partout.

Les écarts constatés peuvent avoir différentes origines. En voici quelques unes que j'ai identifiées au fil du temps:

  • La rémanence: L'internaute ne commande pas lors de sa première visite et en plus il utilise un autre poste informatique pour acheter.
  • No cookies: Le navigateur de l'internaute refuse les cookies.
  • Performances: Le site marchand est trop lent et le marqueur situé en bas de page n'est pas encore téléchargé quand l'internaute à déjà cliqué ailleurs.
  • Liens longs: Le lien sur lequel clique l'internaute ne comporte pas tous les paramètres. Il se peut par exemple que l'url soit tronquée parce que trop longue ou mal recopiée.
  • Fraude: Un concurrent ou un affilié malhonnête simulent des clics via un robot pour plomber votre budget.
  • 404 absente: Les liens utiliséq par le portail publicitaire ne sont pas valides et le marchand n'a pas de mesure sur sa page 404 pour voir les internautes égarés (page erreur)
  • Cache: Le marchand n'a plus un produit mais celui ci reste dans le référentiel de son prestataire publicitaire qui continue de lui envoyer des visiteurs intéressés.
  • Double session: Si un internautre clique deux fois lors de sa visite vous êtes facturé 2 mais votre système peut ne voir qu'une visite avec 2 pages vues.

Bien sûr il pourrait également s'agir de problèmes chez le prestataire publicitaire, mais celaje ne l'ai jamais rencontré:

  • Jamais de plantage dans le systeme de tracking d'un portail publicitaire
  • Jamais de détournement d'audience dans un réseau de sites partenaires
  • Jamais de petite bidouille pour arrondir le chiffre en fin de mois

Il faut donc faire, bon gré mal gré, avec une certaine tolérance: D'un côté ce que l'on mesure en live et de l'autre ce que le partenaire nous indique avoir mesuré. Cela n'empêche pas de rechercher à rapprocher toujours un peu plus les deux au fil du temps. Surtout en ces périodes de crise !

Et vous, quelle tolérance accordez vous à vos fournisseurs de clics ?


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact