Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daniel Broche
Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

ecommerce: Charte des comparateurs

Daniel Broche #e-commerce: juridique, #e-marketing

On en parlait depuis un moment. La voici enfin officiellement en ligne: La charte des comparateurs de prix sur le net permet de poser un premier jalon dans l'organisation du marché de la publicité e-commerce.

Les points suivants vont clairement faire la différence entre les comparateurs pro et les amateurs:

  • Engagement a afficher des prix TFC (tous frais compris), donc incluant frais de port et garanties.
  • Engagement a rendre publiques les conditions générales pour les e-marchands: marchands référencés  dans une situation identique = conditions tarifaires identiques
  • Mesures significatives contre les marchands ne respectant pas le code de la consommation

En tant que e-marchand, je salue cette initiative de la FEVAD et de quelques comparateurs qui donnent l'exemple.
J'espère que de nombreux acteurs de la comparaison vont rapidement rejoindre cette charte et qu'elle incitera ceux qui ne sont pas encore complètement conformes à faire le nécessaire.

J'espère aussi que cela ne s'arrêtera pas en si bon chemin. De nombreux autres points mériteraient de figurer dans cette charte. J'en ai d'ailleurs fait part au groupe de travail lors d'une réunion préparatoire:

  • Permettre l'évaluation par les consommateurs des marchands tout en assurant la véracité des témoignages. Par exemple en plaçant un marqueur de validation en fin de parcours commande comme le font Kelkoo, Shopping.com, Shopzilla...
  • Indiquer clairement (comme le ferait tout institut de sondage) les méthodes employées et la taille des échantillons sondés quand une note est calculée et publiée. Par exemple le nombre de témoignages / nombres de clics envoyés au marchand serait un bon indicateur de la représentativité des témoignages collectés. Sans oublier de tenir compte de la date...
  • Ne pas commercialiser les données fournies ou récupérées chez les e-marchands à d'autres fins que la comparaison de prix sans les informer
  • Permettre au e-marchand de faire certifier/auditer par un organisme indépendant les audiences facturées

Je reviendrai sur certains de ces points dans une note en préparation.
Nous ne sommes qu'aux débuts, mais c'est une très bonne entame !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact