Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daniel Broche
Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

ecommerce: Luc Chatel dans le JDD

Daniel Broche #e-commerce: généralités

Le JDD a publié hier une interview de Luc Chatel concernant le e-commerce.

Le secrétaire d'état insiste sur la grande proportion de sites qui sont en infraction (CGV, responsable de la publication, affichage des prix, etc...): Plus d'un tiers doivent revoir leur front-office selon lui.
Sur ce point il me semble avoir raison. Bien que comme le souligne LCI, ces infractions sont de moins en moins graves. Au passage, peut être qu'il serait bon de revoir les problématiques de publication afin de mieux les adapter au net. En effet la technologie permet des procédés nouveaux par rapport au magasin, pas toujours très fair-play pour le consommateur...

Dans la seconde partie de l'interview, Luc Chatel refait l'amalgame entre e-commerce et vente à distance sur Internet; qui inclus les problèmes liés aux FAI...
Le baromètre de la DGCCRF précise bien que pour le e-commerce de biens physiques il n'y a pas d'évolution significative du nombre de plaintes. C'est d'autant plus remarquable que le nombre de e-marchands à considérablement augmenté en un an.

En conclusion il signale: Le nombre de contrôle va être renforcé.
Très bien: Cela ne peut que favoriser ceux qui font sérieusement leur travail.
Aux conditions que les infractions soient réellement dissuasives et que cela ne crée pas de distorsion avec des sites étrangers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Luc 21/12/2012 16:32

La loi Chatel fait partie de cette volée de nouveaux textes que notre pays subi depuis un an rédigés en catimini et sans concertation avec les parties (pour le e-commerce, FEVAD et associations de consommateurs) et reflète malheureusement une consultation unilatérale (uniquement côté consommateur).
J'ai le sentiment que nous assistons plus généralement à une hyper assistance des indivus et à sa déresponsabilisation.
Ce qui est rassurant, c'est que le consommateur devient "raisonnablement attentif et avisé à l'égard du bien ou du service". Fini le consommateur stupide qui vous répond "Je ne savais pas" alors que c'est écrit en gros et en rouge ;)
Daniel, le problème n'est pas tant les contrôles mais dans certaines plaintes qui à mon avis ne manquerons pas d'augmenter.
Expérience vécue fin 2007 : un client envoie un simple mail de plainte à la DGCCRF qui nous convoque. Suite à notre audition, le dossier est classé sans suite par le contrôleur principal. Bilan : 24h de perdues (le temps de récupérer les documents, d'obtenir une attestation du fabricant sur la conformité du produit, se rendre à la convocation...) bref, bien peu productif tout ça.
@FX : pour le téléphone et sauf erreur, le numéro de doit pas être gratuit mais à tarif normal pour le suivi de commande, la retractation et le SAV. Tu peux donc continuer à utiliser des numéros surtaxés pour le reste.
Pour la loi Chatel, ce que je trouve délirant c'est le remboursement des frais de livraison en cas de rétraction, c'est en somme rembourser un service consommé. Un peu comme si j'achète une glace, je la mange sans touver ca super bon et je reviens chez le marchand en disant que finalement je veux être remboursé car je suis pas satisfait (mais j'ai pas mangé le cornet que je lui rends)
Ce qui me rassure sur la plupart des disposition de cette loi, c'est que nous les appliquons déjà pour la plupart.
Luc (mais pas Chatel)

Daniel Broche 21/12/2012 16:32

Sandrine > Il y a peu d'e-marchands malhonnetes mais il en existe
et ils font bcp de dégats
si les controles de Mr Chatel & la DGCCRF permettent de stopper quelques abus franchement insupportables, je suis pour !
En ce qui concerne la loi Chatel, je reste persuadé qu'elle ne se focalise pas sur les points les plus importants et risque de retarder la structuration du secteur plutot que la booster
mais maintenant que c'est voté, il va falloir faire avec !

Sandrine 21/12/2012 16:32

Je ne suis pas d'accord avec toi Daniel :
Une hyper réglementation oblige à investir pour se mettre en conformité (pas créateur de valeur, ça, non non non) plutôt que de financer notre croissance ...
C'est la recette de la France pour faire moins de 2% de croissance par an ... !!
Quel est l'intérêt d'hyper réglementer un canal de distribution en croissance ? Quand la croissance naturelle du e-com se ralentira, seuls ceux qui réussissent à fidéliser resteront...
Sur ces bons mots, je me remets à mes colis vu que j'annonce 72h de délais, faut pas traîner, sinon Chatel va m'attraper !-(

Miss Néapolis 21/12/2012 16:32

En Tunisie, le E-commerce n'est pas encore bien établi malheureusement, donc on a des problèmes d'ordre autre.
A quand le E-commerce Ici!!!!!:(

FX 21/12/2012 16:32

Oui encore une fois il y a amalgame entre ecommerce physique et FAI, et la majorité des gens quand ils entendent ecommerce ils pensent tout de suite produits hightech, vêtements etc... c'est un peu énervant d'entendre son ministre nous descendre dans toutes les interviews alors qu'en terme de pouvoir d'achat, de création d'emplois, de créations de sociétés, le secteur réalise les plus gros efforts.
Bon en tout cas il va dans le bon sens en voulant renforcer les contrôles, cela devrait éclaircir un peu plus le paysage surtout pour ceux qui annoncent des réductions un peu trop gonflées.
Par contre il souligne l'absence de numéro de téléphone pour certains sites. J'ai relu pourtant la loi chatel, et je n'ai pas l'impression que nous soyons dans l'obligation d'assurer un service téléphonique (juste préciser les coordonnées téléphoniques de l'entreprise dans les CGV) et si nous décidons de le faire alors la loi le précise qu'il doit être gratuit.
Quid d'un service téléphonique gratuit, avec un répondeur pour laisser un message ?
beaucoup de questions sans réponses, j'espère qu'ils seront conciliants avec les petits qui n'ont pas accès à un service juridique.

Facebook Twitter RSS Contact