Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daniel Broche

Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

Quelques remarques

Comme beaucoup de monde j'ai regardé l'émission de TF1 hier avec Ségolène Royal.

Je ne m'étendrai pas sur l'ensemble de son discours mais concernant les entreprises j'avoue ne pas avoir tout compris:

- J'ai noté une proposition de sécurité sociale de l'emploi qui verse une rémunération à un salarié en cas de baisse de commandes dans une entreprise de manière à encourager les patrons à embaucher sans peur des aléas économiques.

Je trouve cela pour le moins paradoxal car c'est encourager la précarité de l'emploi au frais de la collectivité. Quel intérêt par rapport au licenciement économique et au chomage sinon changer le mot chomage par un autre ? Je ne comprend vraiment pas du tout ce dispositif.

- Elle a déclaré vouloir lancer une Europe de la recherche pour soutenir l'innovation. Or l'Europe de la recherche existe depuis plus de 20 ans. On démarre d'ailleurs cette année le 7ème plan de financement.
Ce qu'il faudrait à ce niveau c'est surtout simplifier les démarches et réformer pour rendre plus accessible aux PME en réduisant les délais de financement et les programmes.

- Enfin elle souhaite taxer les sociétés qui investissent dans des outils de production comme les automates à la SNCF. Si je pousse le raisonnement au bout: Air France qui développe des guichets sur Internet sera donc sur-taxé vis à vis de Ryan Air qui automatise aussi mais à Londres et qui vise les mêmes clients. Je vois mal les anglais suivre Mme Royal sur ce type de mesure pour l'appliquer aussi chez eux. D'autant plus que l'automatisation permet aussi dans de nombreux cas de réduire l'impact environnemental (moins de papier, moins de déplacements, etc...)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Oui je ne souhaitais pas faire un débat chiffré complet, ce serait trop long et c'est pas l'objet ici. Evidemment qu'il n'y a pas que le PIB. Parait même qu'on est le pays où on vit le mieux...<br /> J'ai simplement évoqué ce que m'a inspiré son discours en général. On continue de vouloir réguler/taxer dans tous les sens en pensant que çà va régler les pbs alors que justement il faudrait faire le contraire.<br />
Répondre
G
Pour le 3., ça me semble pas si couillon que la société qui remplace une personne par un automate prenne à son compte une partie de la charge qu'elle aura créée en supprimant un poste (je schématise, hein).<br /> Ta remarque sur le côté écologique est fondée. L'idéal serait de mettre enfin en place un principe pollueur-payeur. Vous polluez tant, hop, vous payez X€. Ah, mais vous automatisez et du coup vous diminuez votre nombre de salariés et/ou augmentez votre productivité ? Hop, vous payez Y€. Mais vous réduisez du coup votre impact écologique ? Ok, vous payez (X-Z)€ pour la taxe écologique. Comme tu le dis, tenir compte de l'un, mais pas de l'autre, c'est un peu biaisé.<br /> Et pour répondre au dernier commentateur, un pauvre indicateur ne se préoccupant que d'économie, comme le PIB, est-il vraiment un outil qui permette d'affronter la réalité ? Permettez-moi d'en douter.<br /> Par ailleurs, le débat économique ne se résume pas à un capitalisme que les principaux partis ont fait leur, contre un communisme dont plus grand monde ne se réclame. En disant ça, je pense en particulier à la théorie de la décroissance, qui est autrement plus stimulante que les tristes propositions des candidats.<br />
Répondre
N
... ou les illusions utopistes de la gauche française qui ne veut (ou peut) pas affronter la réalité.<br /> Combien faudra-t-il d'années encore pour que les politiques de gauche expliquent enfin à leur électorat que le trop social ne fonctionne pas, que le communisme a échoué partout et que le monde a changé depuis 20 ans ?<br /> Pourquoi est-ce possible partout dans le monde et pas en France ?<br /> Avec Mitterand et Chirac (qui s'est trompé 2 fois de politique) on est passé du 3ème rang au 15ème rang de PIB/hab en Europe. Avec Royal, c'est sûr on sera dans les derniers.<br />
Répondre
T
N'etant pas citoyen français, je peux vous dire que j'ai trouvé les interventions de Mme Royal quelques peu naïves et sans véritable fondement, voir même loin de la réalité du terrain. Avec un Sarko qui fait quand même passablement peur avec sa manière de tout vouloir régler avec des solutions radicales et votre "sympathique" Ségolène, je trouve que votre Bayrou m'a l'air de quelqu'un de pragmatique, cultivé et accessible. Après je ne comprends pas bien pourquoi les français le prenne pour un rigolo ? (la culture du compromis c'est pas trop votre truc et pourtant dans bien des domaines c'est ce qui fait avancer le schmilblick)<br />
Répondre