Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daniel Broche
Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

La suite de Conway

Daniel Broche #Coups de coeur

J'avais lu il y a quelques mois un article détaillant les propriétés assez incroyables d'une suite mathématique très simple dans une revue.

Je n'arrivais pas à remettre la main sur cet article et j'étais persuadé qu'il s'agissait de près ou de loin de la fameuse suite de Fibonacci (remise au goût du jour récemment via le Da Vinci Code).

En farfouillant sur Yahoo Answers ! (hé oui y a plein de 4x3 pour leur service dans notre patelin alors je test) j'ai retrouvé de quoi il s'agissait: La suite de Conway

Inventée récemment (1987), cette séquence est étonnante:

Prenez le chiffre 1 et lisez le: "un 1"
on écrit donc 11 puis on lit: " deux 1"
donc on obtient 21
etc...

Enfantin

Ce qui est moins enfantin c'est que cette suite génére des chiffres qui peuvent tous se décomposer en un nombre fini d'éléments.
Ce qui est encore plus étonnant c'est que le nombre de ces éléments est de 92, soit le même que les éléments chimiques stables qui composent notre propre univers

Partir de 1, suivre une règle enfantine et obtenir un ensemble décomposable en 92 élements ça fait beaucoup de similarités (coïncidences ?) avec ce que l'on observe dans la création de notre univers physique.
Simple, élégante et étonnante: Le type qui a déniché cette propriété est génial

De manière plus générale, même si je comprend que 0,5% des concepts, les rapprochements entre la recherche mathématiques sur les nombres (en particulier les premiers avec les hypothèses de Riemann) et la physique quantique me laissent rêveur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Daniel 21/12/2012 16:31

En parlant de code génétique. C'est la suite de Fibonacci qui est assez étonnante dans le domaine de la génétique car elle explique certaines répartitions d'acides aminés

olivier2point0 21/12/2012 16:31

Ce qui est bien, c'est que la Nature n'a pas mis de DRM ou de licence sur ses "suites"... on peut reutiliser la structure de son "code" génétique à volonté ;-)

Daniel 21/12/2012 16:31

ça change un peu du web2.0 :-)

Carlos Diaz 21/12/2012 16:31

J'adore ce genre de truc, je connaissais pas merci...

JUL 21/12/2012 16:31

Impressionant en effet ;-)

Facebook Twitter RSS Contact