Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daniel Broche
Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

L'avis des e-commerçants

Daniel Broche #e-commerce: généralités

Avec la naissance des réunions e-commerce à Lyon en début d'été, j'ai été ammené à croiser plusieurs e-commerçants locaux ces dernières semaines et même encore ce matin.

Au dela de se connaître, ce qui est dejà pas mal, s'est rapidement posé la question de quel sens donner à ce type de réunions afin qu'elles satisfassent durablement aux attentes de chacun.

D'un côté des acteurs locaux publics ou associatifs ont tout de suite envisagé des retombées "politiques"(*) à un tel mouvement, le e-commerce étant un secteur porteur dans le coin.
De l'autre côté, les e-commerçants que je connais et dont je fais partie ne veulent pas de prendre la tête a bâtir une structure administrative completement antagoniste avec leur esprit entrepreneur et leurs priorités de gestion.

D'autant plus que des initiatives à l'échelle nationale existent (La FEVAD ou l'ACSEL)
Après reflexion et échanges il me parait clair que le seul objectif partagé par tous ces e-commerçants est de lier connaissance. Les réseaux sociaux sur le web c'est bien, mais des réunions entre acteurs d'un même secteur économique c'est encore mieux !

Je ne pense pas qu'il faille se fixer d'autre but. La rencontre favorisant l'échange et l'émergence d'initiatives par la suite qui n'ont pas besoin d'être régulées. L'esprit entrepreneurial etant déjà présent chez tous les participants.

En revanche il pourrait être intéressant d'orienter ces echanges réguliers autour de l'actualité de l'e-commerce. Ce ne sont pas les sujets qui manquent (comparateurs et DGCCRF, retraitement des déchets, clics frauduleux, confiance des internautes, etc...) et les avis différents de plusieurs petits e-commerçants peuvent être aussi intéressants que ceux des très gros acteurs fréquement cités dans le JDN ou sur Neteco.

La suite lors de la prochaine réunion e-commerce en octobre...

(*)MAJ: En évoquant des retombées "politiques", je parle des retombées qu'un tel club peut avoir aupres de ses entreprises avec un impact economique ou social: mise en place de dispositifs d'aide à l'innovation, financement d'infrastructures ou de services communs, etc... Non pas bien sur des retombées pour les acteurs locaux engagés !
Cela m'inspire d'ailleurs un autre sujet de note sur la difficulté des acteurs public ou associatifs a proposer des dispositifs adaptés aux tres petites entreprises dynamiques. Loin de moi l'idée de dénigrer leur travail, au contraire mon expérience passée m'a appris combien il etait utile mais complexe.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Daniel 21/12/2012 16:31

"Bilateraux", "politique" je crois qu'il faut qu'on fasse l'effort de supprimer tous ces gros mots de notre vocabulaire sinon on va finir par se creper le chignon comme Georges W et Jacques C :-)

Sébastien 21/12/2012 16:31

Je crois que nous sommes tous d'accord sur le fait qu'il faut que le club reste un club d'échanges permettant de déclencher des partenariats "bilatéraux".
A ce jour, je considère personnellement que le club a totalement remplit sa fonction (chéquiers en commun, partenariats entre site (A ce propos, Daniel, on t'envoie les photos des produits demain !), échanges de liens, tuyaux sur les résultats que l'on obtient en terme de communication etc.
Bref, que du positif !
Mais restons simples et souples. Si d'autres sites viennent se greffer à ce club, tant mieux.. En attendant , continuons tranquillement à échanger.

Daniel 21/12/2012 16:31

Oui, le petit plus pouvant être que les participants à la discussion atelier fassent connaitre le ou les avis des e-marchands qui le souhaitent à l'extérieur (presse, blog...) quand ça touche un sujet d'actualité digne d'interet bien sûr
Comme ça des organismes tels que l'ENE pourraient trouver toute leur place et tout le monde serait content :)

Benoit 21/12/2012 16:31

Je suis d'accord avec toi Daniel.
On est encore dans un marché d'expérience où l'échange joue un rôle fondamental. L'échange des best practices permet de gagner en puissance, permet de gagner du temps. C'est une solidarité entre marchands complémentaires, très intéressant. (si l'on n'est pas concurrents ;)
D'autre part, la fibre entrepreneuriale et l'esprit aventureux est très présent sur ce marché encore pionnier. On retrouve un peu le même type de profils et les affinités sont fortes. Ca respire la passion.
Justement, cette passion, il ne faut pas la cadrer, il faut la libérer. Avant de se définir un objectif, on a besoin de phosphorer. Le but commun viendra ensuite. C'est trop tôt l'institution.
La notion d'atelier me plait bien pour ma part. On se focalise sur un sujet unique comme tu le proposes et on le développe pendant 2 heures. A chacun d'y apporter son expérience & à chacun d'y trouver ses conclusions d'ailleurs.

Daniel 21/12/2012 16:31

Je ne fais pas de procès. Simplement au démarrage d'une telle initiative il ne faut pas penser structuration et poids politique.
Pour qu'une initiative avance il faut que tous ceux qui sont concernés identifient un objectif commun.
Le e-commerce est encore un secteur jeune et fluctuant. Il est trop tot pour que des enjeux reglementaires ou des projets d'investissements locaux remportent l'adhésion de tous
Pour l'instant le seul objectif vraiment partagé c'est de croiser nos expériences et nos avis (enfin il me semble). Par la suite on verra bien

teyart 21/12/2012 16:31

C'est marrant ce proces injuste que tu fais aux institutions car dans d'autres secteurs ça marche pas mal.
CF - Lyon infocité, Image Rhône-Alpes, Biotéchnologies, mode ...
Un probleme spécifique au e-commerce ?

Facebook Twitter RSS Contact