Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daniel Broche
Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

Interview

Daniel Broche #Uncategorized

Assez stressant de passer l'épreuve du feu de sa première interview.
En l'occurence c'etait avec un journaliste de La Tribune qui écrit un article sur les e-commerçants de Lyon (c'est une secteur très dynamique pour la ville: ldlc, clust, multepass mais aussi boorikoo, tout pour la micro, etc...).

Normalement l'article va paraître jeudi mais je sais pas trop ce qu'il va retenir concernant Discounteo dans tout ce que je lui ai raconté (s'il retient quelquechose: si ça se trouve je ne serai meme pas dedans). Ce sera la surprise de la semaine prochaine...

Toujours est il que cette première interview m'aura appris des choses. En particulier les questions du journaliste etaient très différentes de celles que me posent généralement mes clients. Quelques unes m'ont surprises car je n'avais jamais envisagé les choses sous cet angle.

Par exemple il m'a questionné sur Pere-noel: fiasco et arnaque des premières années du e-commerce. Lancé par un jeune polytechnicien avec une bonne idée mais ingérable (vous me suivez: le parallèle est facile de prime abord mais je n'y avais jamais songé).
Fuite en avant qui a mené ou l'on sait. Une telle aventure serait elle possible aujourd'hui ?
Je ne m'etais pas posé la question avant mais je suis sur que non pour plusieurs raisons:

- Des tiers de confiance sont apparus et sont sont crées une vraie visibilité sur le net ou il est désormais facile de dénoncer les mauvaises expériences avec un commerçant en ligne: Fia-net, LeGuide.com, ebuyclub, ciao, etc... Je pense que les marchands ont d'ailleurs tout intérêt à la transparence vis à vis de leurs clients comme je travaille à le faire sur Discounteo puisque les internautes trouveront toujours un canal d'expression sur le web !

- Les internautes ont gagné en culture du web. Même si le paiement en ligne en rebute encore beaucoup à tord, ils savent chercher l'information sur la toile a propos d'un produit ou d'un marchand. (D'ailleurs si vous avez peur de payer par carte appeler moi et je vous expliquerai toutes les garanties qui existent)

Autre question qui m'a plus amusé: Les grands marchands lyonnais prétendent que l'entrée dans le domaine de la vente en ligne est désormais trop élevée. Investissements faramineux etc...
Certes Discounteo n'a encore aucune image de marque ni notoriété, mais si je me rappelle mes cours d'économie, je ne crois pas une seconde qu'un marché qui croit de 80 à 100% par an peut déjà être dans une phase de consolidation. Le potentiel est énorme: La plupart des gens que je connais (plus de la moitié) n'ont jamais entendu les noms de cDiscount, Pixmania ou Multepass !
Des modèles intéressants émergent (vente privé.com, lundi8h.com, etc..) et on a pas fini de voir le paysage se modeler.

Il me semble que ce discours sur la consolidation du secteur vise surtout à reconforter les investisseurs de ces "big players" sur les choix antérieurs. Ils ont essuyés les pots cassés: aquisitions prématurées, aquisition a perte de parts de marché sur une clientèle très volatile/non fidèle, developpements d'outils qui n'ont plus lieu d'etre aujourd'hui avec les e-services émergents, etc... C'est beaucoup plus facile techniquement de démarrer aujourd'hui son e-shop (systemes de gestion de boutique en open source, interfaces logicielles pour la distribution, etc...).

Il reste d'ailleurs encore des progres à faire !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact