Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daniel Broche
Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

Musique & telecoms

Daniel Broche #Technologies & prospective

J'ai échangé recemment sur le blog très interessant de Sylvie Krstulovic au sujet des échanges de fichiers musicaux et de l'évolution des business models autour de l'industrie du disque (peut on encore parler d'industrie d'ailleurs ?)

J'ai à cette occasion découvert plusieurs initiatives intéressantes visant à encadrer la production d'artistes qui souhaitent diffuser librement leur oeuvres tant qu'elles ne sont pas utilisées dans un but commercial.

Je trouve cela très intéressant et je me demande quels vont être les modèles les plus efficaces à la fois pour les artistes et le public.

Du point de vue artiste, la musique n'a pas de prix cité dans la note de Sylvie est pertinent puisque basé sur le mécenat. J'ai peur cependant que cela mette beaucoup de temps à s'imposer dans un pays comme la France (faut voir comment ça se passe dans le logiciel ou ce type de pratique existe deja un peu)

Sont egalement mentionnés differents autres réseaux tels que Angstprod, autresdirections, bedroomresearch, fresh poulp que je n'ai pas encore eut le temps d'aller voir. Ainsi que RéMi - Réseau des Musiciens indépendants, plutot sur le mode associatif dont le site recèle de bonnes choses mais mériterai un petit lifting pour une navigation un peu plus agréable.

A terme il ne fait aucun doute pour moi que le combat des majors est perdu. Elles croient peut être aujourd'hui regagner du terrain dans le domaine du téléchargement payant avec le succes de l'ipod et la croissance de certains sites de téléchargement mais le pire est à venir.

Actuellement le peer-to-peer ne fonctionne efficacement que via internet donc sur ordinateur, principalement à domicile (ou au travail) en passant par un FAI.

Or d'ici deux à trois ans les terminaux mobiles (téléphones, PDA, baladeurs MP3, etc...) commencerons eux aussi à êre dotés de capacités de networking avec leur environnement proche. Le peer-to-peer local ne fait que débuter aujourd'hui avec bluetooth (encore trop usine a gaz). Mais une fois fonctionnel il permettra l'echange de fichiers MP3 de baladeur à baladeurs dans la cour de récré, le train ou les bureau directement de termnial a terminal. Dès lors il deviendra impossible à un ou plusieurs organismes de ne serait ce que surveiller le phénomène.

Ceci est l'évolution logique de la technique. La principale erreur des majors aujourd'hui a mon sens est d'essayer de calquer un modele economique bati sur un bien physique (cassette, CD, DVD...) dans le domaine de l'information ou tout est reproductible sans coût. L'économie dépend de facteurs physique et l'incompréhension profonde de la nature du phénomène entraine les responsables marketing & commerciaux de ces groupes vers des remèdes absurdes.

Dans ce contexte la montée en puissance de modeles culturels alternatifs va etre passionnante et instructive.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

temps 21/12/2012 16:30

Ceci remettra les idées en place car une idée donnée est une idée de plus. Difficile d'imposer la misère quand la richesse nous entoure. Au fait, les moteurs de recherche se spécialisent dans la recherche de vidéo, bientot avec les évolutions tech, ce n'est plus seulement des musiques ue nous aurrons sous la main.

Facebook Twitter RSS Contact